slideshow01.jpgslideshow01a.jpgslideshow01b.jpgslideshow02.jpgslideshow02a.jpgslideshow02b.jpgslideshow03.jpgslideshow03a.jpgslideshow04.jpgslideshow04a.jpgslideshow04b.jpgslideshow05.jpgslideshow05a.jpgslideshow06.jpgslideshow06a.jpgslideshow07.jpgslideshow08.jpgslideshow08a.jpgslideshow09.jpgslideshow09a.jpgslideshow10.jpgslideshow10a.jpgslideshow11.jpgslideshow11a.jpgslideshow11b.jpgslideshow12.jpgslideshow12a.jpgslideshow13.jpgslideshow13a.jpgslideshow14.jpgslideshow15.jpgslideshow16.jpgslideshow16a.jpgslideshow17.jpgslideshow18.jpgslideshow19.jpgslideshow20.jpgslideshow20a.jpgslideshow21.jpgslideshow22.jpg

Suivez les informations sur les pandas sur les réseaux sociaux : FACEBOOK et TWITTER !

 

 

 

Accès rapide aux chapitres de la page :

         Le centre de sauvetage et de recherche sur les animaux sauvages du Shaanxi

         La base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant

         La base de Yaan Bifengxia du Centre Chinois de Recherches et de Conservation du Panda Géant

 

 

En plus des zoos traditionnels chinois qui hébergent des pandas géants captifs dans un but de présentation au public de l'espèce mais aussi de sensibilisation, la Chine compte à ce jour trois grandes institutions qui hébergent une population captive de pandas géants suffisamment importante en terme de nombre d'individus pour élever l'espèce en captivité c'est-à-dire faire reproduire les adultes et prendre soin des jeunes auxquels ils donnent naissance.

 

Ces trois institutions sont les suivantes :

     - le centre de sauvetage et de recherche sur les animaux sauvages du Shaanxi (Shaanxi Province Wild Animal Rescue & Breeding Center, souvent abrégé SWARC pour Shaanxi Wild Animal Rescue Center). Cette institution se compose du centre principal de Louguantai et d'une annexe dédiée à la mise en œuvre d'expérimentation de réintroduction (base de Taping à Hanzhong).

     - la base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding ; abrégé CRBGPB).

     - le centre chinois de recherches et de conservation du panda géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda ; abrégé CCRCGP). Le CCRCGP se compose à ce jour de la base de Yaan Bifengxia et de la base de réintroduction d'Hetaoping. Il comptait auparavant l'ex-centre de Wolong, détruit par le séisme meurtrier de mai 2008.

 

Ces institutions jouent également un rôle majeur dans la recherche scientifique de l'espèce, notamment sur les thèmes propres à la vie de l'espèce en captivité (comportement, caractéristiques de la reproduction, étude des naissances, croissance et développement des jeunes, physiologie des pandas, médecine vétérinaire, soins, pathologie, endocrinologie, nutrition, communication, génétique...). La population ex situ de pandas géants est une opportunité unique de créer la connaissance scientifique. Il existe de nombreux exemples d'informations et d'outils générés à partir d'études ex situ et qui peuvent être appliqués aux pandas sauvages. De plus, la population sauvage étant menacée, la population captive est une "assurance" contre la perte de diversité génétique, contre la perte de populations ou de l'espèce entière. Sans oublier enfin l'objectif de réintroduction.

Ces institutions ont également un rôle de recueil de pandas sauvages trouvés blessés, affamés, malades ou abandonnés (bébés). Elles sont équipées pour administrer les soins urgents aux pandas sauvages qui en ont besoin et assurent une convalescence aux animaux qui le nécessitent.

Enfin, l'objectif final des programmes d'élevage en captivité étant la réintroduction de pandas captifs dans le milieu naturel, ces institutions jouent et vont jouer dans le futur un rôme majeur pour la mise en œuvre de cet objectif. Ce point est cependant détaillé dans la page spécifique consacrée aux programmes de réintroduction.

 

Pour en savoir plus : La réintroduction de pandas captifs dans le milieu naturel, expérimentation passée et programmes futurs

 

Localisation des 3 centres actuels de recherche scientifique et d'élevage du panda géant
ainsi que du centre de Wolong détruit par le séisme de mai 2008 :

1 - Centre de sauvetage et de recherche sur les animaux sauvages du Shaanxi (SWARC)
2 - Base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (CRBGPB)
3 - Base de Yaan Bifengxia du Centre Chinois de Recherches et de Conservation du Panda Géant (CCRCGP > Yaan Bifengxia)
4 -  Ex-centre de Wolong du Centre Chinois de Recherches et de Conservation du Panda Géant (CCRCGP > Wolong)

 

 

 

Le centre de sauvetage et de recherche sur les animaux sauvages du Shaanxi

 

Le centre de sauvetage et de recherche sur les animaux sauvages du Shaanxi (Shaanxi Province Wild Animal Rescue & Breeding Center, souvent abrégé SWARC pour Shaanxi Wild Animal Rescue Center) (陕西省珍稀野生动物抢救饲养研究中心简介) se situe dans la ville de Louguantai, comté de Zhouzhi, province du Shaanxi ; à environ 75 kilomètres de la ville de Xi'an.

 


L'entrée du centre de sauvetage et de recherche sur les animaux sauvages du Shaanxi, mai 2010
Photo de kattykinns (
http://www.flickr.com/photos/kattykinns/4634654596/in/set-72157624110356038/)

 

 


Localisation précise du centre de sauvetage et de recherche sur les animaux sauvages du Shaanxi (SWARC) à environ 75 kilomètres de la ville de Xi'an

 

Il a été établi en 1987 et se situe au pied des Monts Qinling, un des six grands Monts habités par les pandas sauvages.

La vocation principale de ce centre est d'apporter les soins aux animaux sauvages retrouvés blessés ou malades dans les Monts Qinling. Il joue également un rôle dans l'élevage en captivité du panda géant, dans l'éducation à la protection de la vie sauvage, dans la recherche scientifique.

Les espèces qu'il abrite, outre le panda géant, sont le rhinopithèque de Roxellane, le takin, l'ibis nippon (Nipponia nippon), le hokki brun (Crossoptilon mantchuricum), le cerf de Thorold ou cerf au museau blanc (Cervus albirostris ou Przewalskium albirostris), le panda roux, l'ours noir d'Asie, la panthère nébuleuse ou panthère longibande.

 


Takin au centre de sauvetage et de recherche sur les animaux sauvages du Shaanxi, novembre 2010
Photo de Rebecca Yale (
www.rebeccayale.com)

 


Ours noir d'Asie au centre de sauvetage et de recherche sur les animaux sauvages du Shaanxi, novembre 2010
Photo de Rebecca Yale (
www.rebeccayale.com)

 


Rhinopithèque de Roxellane au centre de sauvetage et de recherche sur les animaux sauvages du Shaanxi, novembre 2010
Photo de Rebecca Yale (
www.rebeccayale.com)
 



Ce centre est devenu une base majeure en Chine d'élevage en captivité du panda géant. En terme de nombre de pandas hébergés, il arrive en troisième position après la base de Yaan Bifengxia et la base de Chengdu. Depuis quelques années, le rôle que ce centre joue vis à vis de l'espèce panda géant est un rôle de secours aux pandas en difficulté retrouvés dans les Monts Qinling mais aussi un rôle dans l'élevage en captivité de l'espèce et un rôle de recherche scientifique.

Cet établissement, placé sous la tutelle de l'Association chinoise pour la conservation de la vie sauvage (CWCA : China Wildlife Conservation Association), elle-même sous tutelle de l'Administration d'Etat des Forêts (anciennement Ministère chinois des Forêts), collabore amplement avec les deux autres grandes institutions chinoises chargées de l'élevage du panda géant en captivité que sont le CCRCGP et la CRBGPB. Cette collaboration consiste au partage de connaissance, à l'échange de pandas pour la reproduction, en une collaboration vétérinaire et scientifique...

Selon les périodes de l'année, en fonction des prêts et/ou échanges de pandas en cours, le centre de Shaanxi compte entre 15 et 20 pandas.

L'implication de ce centre dans l'élevage en captivité de l'espèce s'est concrétisée en 2003 lorsque Xue Xue a donné naissance à des jumeaux le 2 août dont un a survécu, la femelle Lou Sheng (= Yang Yang). La valeur de Lou Sheng est haute génétiquement parlant car sa mère Xue Xue et son père Ping Ping sont tous deux nés dans le milieu naturel et les gènes "sauvages" sont ainsi maintenus et introduits dans la population captive du centre. D'autant plus que Lou Sheng est à son tour devenue mère de jumeaux le 18 août 2009 (Long Long et Feng Feng) et qu'elle a donc transmis à son tour ses gènes précieux.

En tout de 2003 à 2010, ce sont 6 portées qui ont vu le jour au centre de Shaanxi :
     - 2 août 2003 : Xue Xue a donné naissance à des jumeaux dont un seul a survécu. Il s'agit de Lou Sheng (voir ci-dessus).
     - 6 août 2005 : Xue Xue a donné naissance à des jumeaux, un des deux est mort seulement 3 jours après sa naissance. Le survivant est la femelle Xin Xin (= Da Xing). A noter que ces jumeaux présentaient la particularité d'avoir un père différent, ce qui est très rare. En effet Xin Xin a pour père Ding Ding, le mâle qui s'est accouplé avec Xue Xue tandis que le jumeau décédé avait comme père Ping Ping avec la semence duquel Xue Xue avait été en parallèle inséminée.
     - 27 juillet 2008 : Zhu Zhu a donné naissance à Qin Chuan, un mâle.
     - 29 juillet 2008 : Yalaoda a donné naissance à une portée jumelle. Seul Le Le a survécu.
     - 18 août 2009 : Lou Sheng a donné naissance à Long Long (mâle) et Feng Feng (femelle) (voir ci-dessus).
     - 4 septembre 2009 : Zhu Zhu a donné naissance à Ya Ya, une femelle.

 


Le Le, mai 2010
Photo de kattykinns (
http://www.flickr.com/photos/kattykinns/4641071271)

  

 Pour en savoir plus :

        > 4 septembre 2009 : Zhu Zhu a mis bas au centre de recherches et de reproduction des espèces rares du Shaanxi

        > 18 août 2009 : Lou Sheng donne naissance à des jumeaux au centre de sauvetage des espèces animales rares du Shaanxi (Chine)

        > 29 juillet 2008 : Ya Lao Da donne naissance à des jumeaux au centre de recherches et de sauvegarde des animaux sauvages de Shaanxi (Chine)

        > 27 juillet 2008 : 6 naissances en Chine en l'espace de 14 heures : le dimanche 27 juillet au matin, Zhu Zhu donne naissance

        > 6 Août 2005 : Xue Xue donne naissance à des jumeaux à Shaanxi

 

 

Citons quelques pandas secourus dans les Monts Qinling et transférés au centre de Louguantai :

 

    - Xiao Ming, secouru le 20 mars 2007 dans le comté de Taibai (province du Shannxi). Il était âgé de plus de 20 ans et était presque aveugle lorsqu'il a été trouvé, souffrant d'une grave néphrite (inflammation des reins), de maladies parasitaires et de plusieurs blessures. Après un an de traitements au centre, il a été guéri de sa néphrite, des parasites et des blessures et son poids est passé de 58 à 120 kg. Ce panda a même été opéré en décembre 2008 de la cataracte.

 

Pour en savoir plus :

        > 17 juin 2009 : Deux femelles inséminées avec du sperme de Xiao Ming

        > 22 février 2009 : Xiao Ming, un panda sauvage secouru en 2007 et opéré de la cataracte fin 2008

 

 

     - Niu Niu, trouvée fin décembre 2006 par un résident du village de Dajiangou dans le comté de Taibai au Shaanxi. Gravement blessée suite à une bagarre avec d'autres pandas, cette femelle a survécu suite aux soins qui lui ont été délivrés. Elle a perdu les deux tiers de sa patte avant gauche dans la lutte, et elle ne pourra certainement plus jamais vivre en liberté.

 


Niu Niu, mai 2010
Photo de kattykinns (http://www.flickr.com/photos/kattykinns/4650155576
)

 

Pour en savoir plus : 7 Mars 2007 : Un panda géant sauvé mais amputé et à la recherche d'une prothèse

 

 

     - Er Lang = Qi Zai : Le 23 décembre 2009, trois résidents du village d'Erlangba (comté de Taibai, province du Shaanxi), ont découvert un bébé panda sauvage dans la réserve naturelle de Niuweihe (Monts Qinling). Le jeune panda, un mâle âgé d'environ 3 mois et pesant 7 kg, souffrait de déshydratation. Il a été transféré au centre de sauvetage et de recherche sur les animaux sauvages du Shaanxi pour y être soigné. Ce panda est élevé avec les pandas nés au centre en 2009.

 


Er Lang, secouru, âgé d'environ 3 mois

  

Pour en savoir plus : 16 février 2010 : Un bébé panda sauvage secouru en décembre dernier dans la réserve naturelle de Niuweihe (Monts Qinling)

 

 

     - Ce centre héberge également depuis fin 2009 un jeune panda qui a la particularité d'avoir une fourrure marron et blanche (brune et blanche) et non noire et blanche. Ce panda avait été découvert le 1er novembre 2009 par des chercheurs dans la réserve naturelle de Foping dans les Monts Qinling (province du Shaanxi). Les conditions et les justifications de sa capture demeurent floues (la mère du jeune panda avait été aperçue à l'époque, ce dernier n'était donc pas abandonné) mais toujours est-il que ce panda a été capturé et placé en captivité au centre de Louguantai.

 

Le jeune panda marron et blanc, capturé en novembre 2009 et placé au centre de sauvetage et de recherche sur les animaux sauvages du Shaanxi. Novembre 2010.
Photo de Rebecca Yale (
www.rebeccayale.com) 

 

Les scientifiques ne savent pas encore exactement pourquoi certains pandas sont marrons et blancs. Un thèse avancée par le célèbre spécialiste du panda, Pan Wenshi, considère que la couleur marron/brune est un trait primitif. D'après lui, cette couleur brune serait due à un gène récessif qui ne s'exprime que dans les cas d'homozygotie (il faut que les deux parents apportent le gène "marron" pour que le jeune soit lui aussi marron et blanc). Ces conditions d'expression du gène, qui sont très limitées, prouvent que les jeunes pandas marrons et blancs sont le résultat de taux de consanguinité plus élevés.

Ce jeune panda né à la saison 2009 a été élevé avec les autres pandas nés en 2009 dans le centre mais également avec Er Lang capturé fin décembre 2009.

  

Pour en savoir plus : 9 novembre 2009 : Découverte d'un bébé panda marron et blanc dans la réserve naturelle de Foping

 



Chaque panda adulte du centre dispose d'un enclos intérieur et extérieur reliés entre eux par un tunnel.

  

En plus de la base principale de Louguantai, le centre de sauvetage et de recherche sur les animaux sauvages du Shaanxi a également installé depuis septembre 2009 une base située dans la vallée de Taping (ville de Hanzhong, comté de Foping, province du Shaanxi), spécifiquement dédiée à l'entraînement de pandas captifs à la vie sauvage. Plus de détails sont donnés sur cette annexe dans le chapitre consacré aux programmes de réintroduction de pandas captifs dans le milieu naturel.

  

Pour en savoir plus : La réintroduction de pandas captifs dans le milieu naturel, expérimentation passée et programmes futurs

 

 

Pour terminer, signalons que ce centre accueille des volontaires qui souhaite s'investir dans les tâches quotidiennes de soins aux pandas. Deux organismes servent d'intermédiaire pour postuler en tant que volontaire :

i-to-i : http://www.i-to-i.com/volunteer-projects/volunteer-panda-conservation-in-china.html

Wild Giant Panda : http://www.wildgiantpanda.com/rescuevolunteer1.htm

 

 

 

 

La base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant

 

La base de recherches de Chengdu sur l'élevage du panda géant (Chengdu Research Base of Giant Panda Breeding), située dans les quartiers nord de la ville de Chengdu et communément appelée base de Chengdu, est une organisation engagée dans la recherche scientifique, l'élevage en captivité, l'éducation à la conservation, la coopération nationale (avec d'autres zoos et des universités) et internationale et le tourisme en liaison avec le panda géant, espèce phare de la base.

La base de Chengdu a été fondée en 1987 avec six pandas géants secourus du milieu naturel. Aujourd'hui (2008), la base abrite environ 70 pandas géants. La diversité génétique de la population captive de pandas est maintenue grâce à l'échange de matériel génétique avec les autres institutions hébergeant des pandas. Depuis 20 ans, plus aucun panda n'a été prélevé dans le milieu naturel pour être hébergé à Chengdu. Ceci démontre l'engagement unique et sans compromis pour la base de participer à la conservation de la population in situ (dans le milieu naturel) et à l'élevage d'une population captive ex situ saine et croissante.

La base de Chengdu a vu naître de nombreux bébés (plus de 100 à ce jour - 2008 -) et les experts de la base apportent leur support technique et assistent d'autres institutions pour héberger des pandas, pour les élever, pour les soigner et pour la reproduction. Les chercheurs de la base, qui travaillent sur les sujets de la nutrition, la médecine vétérinaire, le comportement et la biologie du panda partagent également leurs connaissances lors du Meeting technique annuel sur le panda qui réunit les experts du panda du monde entier pour améliorer la gestion en captivité des pandas.

La base de Chengdu a actuellement (2008) une superficie de 106 hectares. Une expansion supplémentaire aura lieu dans les prochaines années et la base atteindra 200 hectares. De nombreuses espèces de bambous poussent à l'intérieur de la base mais aucune ne sert à nourrir les pandas. Les bambous pour les pandas proviennent tous des montagnes.

En plus des pandas géants, espèce majoritaire, la base de Chengdu abrite également d'autres espèces menacées dont des pandas roux, des rhinopithèques de Roxellane et des grues à cou noir.

La base de Chengdu, dirigée par Zhang Zhihe, comprend entre autres une nurserie pour les bébés pandas, un espace dédié aux jeunes pandas, un laboratoire sur la reproduction et la génétique des espèces sauvages en danger (Chengdu Laboratory of Reproduction and Genetics for Endangered Wildlife), un musée du panda géant ouvert en 1992 (Chengdu Giant Panda Museum) et un centre de recherche scientifique incluant un étage dédié à l'éducation du public aux recherches scientifiques.

Ces dernières années, la base de Chengdu a coopéré avec de nombreuses organisations internationales dont l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN/SSC/CBSG), l'Association américaine des zoos et aquariums (American Zoos and Aquariums Association = AZA), l'Association japonaise des zoos et aquariums (Japanese Zoo and Aquarium Association). La base a fait une large place aux actions de promotion des espèces rares et menacées de Chine.

 

chengdu01.jpg (161392 octets)  chengdu02.jpg (173518 octets)  chengdu03.jpg (230233 octets)  chengdu04.jpg (208763 octets)  chengdu05.jpg (257840 octets)  chengdu06.jpg (299814 octets)
Une statue orne la base de Chengdu. Les autres photos montrent les pandas dans leurs enclos à la base de Chengdu.
CLIQUEZ SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

 


Jiao Zi et un de ses jumeaux, le 13 août 2007, à Chengdu

 


La Reine Sofia d'Espagne avec un jeune panda à l'occasion d'une photo à la base de recherches
sur le panda de Chengdu, le vendredi 29 juin 2007.
Cette même journée se tenait dans ce centre un sommet qui rendait officiel le programme de coopération
entre la Chine et l'Espagne pour la protection et la recherche internationales du panda.

 


Lundi 7 août 2006 : un chercheur prend soin des jumeaux de Qi Yuan nés la veille, à Chengdu

 

 

 

La base de Yaan Bifengxia du Centre Chinois de Recherches et de Conservation du Panda Géant

  

La ville de Bifengxia, où est située la base de Yaan Bifengxia, est placée sous la juridiction de la ville de Yaan (située à 8 kms) et est située à 150 kms de Chengdu. Les touristes peuvent rejoindre Bifengxia en deux heures de bus à partir de Chengdu. Les gorges de Bifeng sont un lieu touristique important intégrant des richesses naturelles, un éco-zoo et de nombreux loisirs. Bifengxia a longtemps été célèbre pour ses forêts, ses cascades, ses rivières et ses paysages.

Le bureau de l'Administration d'État des Forêts (SFA : State Forestry Administration) a investi près de 30 millions de yuans (2,8 millions d'euros) pour construire à Bifengxia une nouvelle base pour les pandas, la base de Yaan Bifengxia, antenne du Centre Chinois de Recherches et de Conservation du Panda Géant (China Conservation and Research Center for the Giant Panda). Le Centre Chinois de Recherches et de Conservation du Panda Géant est alors composé du centre de Wolong et de la base de Yaan Bifengxia. Depuis le séisme du 12 mai 2008, lors duquel le centre de Wolong a été en partie détruit, la base de Yaan Bifengxia est devenue une base majeure d'élevage des pandas en Chine. D'ailleurs de nombreux pandas du centre de Wolong ont été transférés vers cette base.

La base de Yaan Bifengxia est adaptée pour l'élevage, la reproduction et le sauvetage d'animaux rares, principalement le panda géant. Cette base fait également une large place à l'éducation.

La base de Yaan Bifengxia a été ouverte en 2003. Elle se situe à une altitude comprise entre 1 100 et 1800 mètres. Une grande porte et des pandas sculptés marquent l'entrée de la base. Elle comprend une vingtaine d'établissements dont un centre d'élevage, un centre de recherches scientifiques, un hôpital pour pandas et un enclos spécial pour les jeunes pandas. Six espèces de bambous ont été spécialement plantées dans l'enceinte de la base pour assurer la nutrition des pandas. Les maisons des pandas sont en briques et en tuiles, de style européen. Les enclos intérieurs sont équipés de système d'air conditionnée. Les pandas ont également accès à des enclos extérieurs vastes proches en terme de configuration à leur environnement naturel ce qui les encourage à développer des capacités mieux adaptées à leur environnement naturel et à maintenir leur instinct et mode de vie sauvage. Cette base, avec une couverture végétale à 80%, permet d'observer les pandas dans un environnement proche de leur milieu naturel.

 

Pour en savoir plus : 23 mai 2008 : Séisme en Chine : 6 pandas du centre de Wolong évacués vers la base de Yaan Bifengxia

 

 

bifengxia01.jpg (76940 octets)  bifengxia02.jpg (47340 octets)  bifengxia03.jpg (48612 octets)
L'entrée de la base de Yaan Bifengxia
CLIQUEZ SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

 

bifengxia04.jpg (88442 octets)
La nurserie de la base de Yaan Bifengxia
CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR L'AGRANDIR

 

  bifengxia05.jpg (273107 octets)  bifengxia08.jpg (238502 octets)  bifengxia06.jpg (173937 octets)  bifengxia07.jpg (299619 octets)
Pandas dans leurs enclos à la base de Yaan Bifengxia (deux dernières photos de Jonas Livet - www.leszoosdanslemonde.com)
CLIQUEZ SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

 


La femelle Guo Guo, rescapée du séisme du 12 mai 2008 et transférée de Wolong à Bifengxia,
tient dans sa bouche l'un des deux bébés auxquels elle vient de donner naissance,
le 6 juillet 2008, à la base de Yaan Bifengxia

 


La femelle Ying Ying vient de donner naissance à un petit, le 13 juillet 2008, à la base de Yaan Bifengxia

 


La femelle Long Xin a donné naissance à des jumeaux, le 21 juillet 2008, à la base de Yaan Bifengxia.
Elle s'occupe ici de l'un des deux bébés.